HALLES AUX CUIRS


Mercredi 28 Novembre

 

10h30  Accueil café

 

 

11h Petite Salle Compagnie Abel - Matières secondaires

DURÉE 40’                                  Tout public

 Une trajectoire danse vidéo musique - Essai d’art tellurique

Les images de Matières secondaires ont été tournées au volcan Stromboli à Ginostra et à l’Hôtel Fiumara dell’arte à Tusa, en Sicile. Cette improvisation dansée est conçue sous la forme d’un dialogue permanent entre le mouvement des deux corps, des images, de la lumière et des sons.

 

Yovan Gilles & Evelyne Le Pollotec

 

 

12h Grande Salle Cie Mnémosyne Théâtre-poursuite- Il courait vers les hauteurs - Lenz

DURÉE : 35'

Maquette

Lenz, brillant jeune poète, décide le 20 janvier 1778 de traverser la montagne pour rejoindre un village des Vosges où le Pasteur Oberlin pourrait, dit-on, "soigner son esprit malade". Le récit de Büchner se fait ici partition scénique pour 7 comédie(ne)s.

 

Texte Georg Büchner - Traduction Jean-Pierre Lefebvre

Avec Pierre Boucher, Aura Coben, Garance Hacker, Sofiane Hamida Renard, David Le Roch, Suzanne Llabador, Sébastien Raymond

Mise en scène Nelly Pezelet - Assistante mise en scène Caroline Laffon

 

 

12h35  Temps d'échange autour d'un verre

 

14h  Accueil café

 

14h30 Petite Salle  nutritive! - Road - La route de Wanda

DURÉE : 40'

Maquette. Écriture de plateau. 

Wanda 53 ans, 20 ans de moins dans sa tête est en rupture avec sa propre vie. A la manière de clichés Instagram, Wanda nous livre une série de saynètes où elle crache son dégoût, son amour aussi, pour un monde qui n'a pas su la comprendre.

En justicière, elle n'hésite pas à dégommer, flinguer.

Flash-back, rêve ou réel chaos? Un road movie poétique qui dénonce une société du surmenage qui marche sur la tête.

 

Conception, interprétation  Nadia Rémita

 

Collaboration artistique  Pierre Pannetier

 

 

 

15h30 Grande Salle Cie des sables d'or – Lettre d’une inconnue

Durée : 1h

UNE VISION CONTEMPORAINE DE L’ŒUVRE DE STEFAN ZWEIG. PORTRAIT D’ UNE FEMME AU CŒUR DE SON ABSOLU, SANS CONCESSION.

A l’heure de la mort de son enfant et prête à disparaître, une femme, anonyme, écrit une lettre à un homme, un célèbre écrivain. Dans le feu agité de ses mots qui s’avivent avant de s’éteindre, s’avoue un amour brûlant et inconditionnel. Plus qu’une déclaration, une prière en cri,  déchirante, d’une profonde humanité, aveu d’une passion absolue et ravageuse, sans concession, acte absolu si pur qu’il touche au sublime que l’écrivain lui-même ne saurait atteindre…

 

Adaptatrice et Interprète Sandrine Delsaux

Metteuse en scène Sophie Thébault 

 

 

16h50 Petite Salle Cie DemainOnDéménage - Fasse le ciel que nous devenions des enfants

DURÉE :1h10  

Maquette/Théâtre tout public pour 3 comédiennes et 1 musicien

Un parcours sonore et initiatique.

Au milieu des "bruits du monde", et à l'occasion de l'enterrement de leur mère artiste, Olga, Macha et Irina se réfugient dans les souvenirs et les contes de leur enfance. Là, il y a de la sagesse à recueillir, des égoïsmes à dénoncer et l'occasion d'une relecture joyeusement féministe d'un conte "star" de nos jeunes années. C'est un voyage mental et musical au cour duquel elles choisissent ce qu'elles vont garder et ce qu'elles vont laisser là, désireuses de transmettre, libres de transgresser.

 

 

 

De Laurent Contamin et Grégoire Callies

Mis en scène Delphine Lalizout

Avec Chloé Berthier, Delphine Lalizout, Catherine Piffaretti et David Neerman

 

18h Débat et Pot

 

 

Jeudi 29 Novembre

 

9h30  Accueil café

 

 10h Petite Salle Cie En plein Chœur - L'essentiel est invisible

DURÉE : 40'

Maquette 

Louis est un enfant différent. Sa mère, se bat pour le comprendre et l’aider à trouver sa place dans la société. C’est un combat de femme face au regard des autres, à l'absence ou à l'erreur de diagnostic, au manque d’information, à l'isolement de la famille. C’est une histoire d’amour servie par une dramaturgie mêlant danse et théâtre d’objets. 

 

11h  Grande Salle Cie Adèle et le squonk - Dans ma tête, pour écouter le monde

DURÉE  40'

Après un burn-out, une femme invite les spectateurs à pénétrer "dans sa tête". Là, un orchestre de haut-parleurs pas comme les autres va prendre la parole pour un voyage dans un univers sonore hypnotique. Il y sera question du sens de la vie, perdu et retrouvé, de l'emploi du temps qui nous détruit...  Un manifeste poétique et fantaisiste pour défendre le droit à la rêverie, à l'abri des diktats de la performance

 

de et par Pascale Heinisch (écriture, création sonore)

assistée de Jacques Barré (regard extérieur) et Jean-Michel Marnet (comédien voix-off)

 

 

11h40  Temps d'échange autour d'un verre

 

14h  Accueil café

 

14h30  Grande Salle Cie Sémaphore - Le Chemin des mots magiques

DURÉE : 1h

A partir de 5 ans

Adaptation théâtrale des Fabulettes, le Chemin des mots magiques invite à voyager au pays des mots : mots qui colportent les histoires, qui racontent les émotions… Les enfants sont invités à suivre ces mots qui parfois donnent la sensation de se perdre, et dans lesquels ils vont pourtant se retrouver. Ces précieux cailloux semés sur un chemin de poésie dessinent une promenade au cœur du monde émotionnel de l’enfance. 

 

Textes Anne Sylvestre

Mise en scène Anne Veyry

Avec Julie Brami, David Ruellan

Scénographie Catherine Rebeyre - Lumières Monica Romanisio 

 

 

15h45 Petite Salle Cie IA - Si près des profondeurs

DURÉE  : 40'

Maquette 

"Si près des profondeurs" propose une rencontre imaginée sur une plage entre un ancien marin de la Marine Marchande, un enfant réfugié du Darfour et une déesse brésilienne de la mer. Ils se disent oubliés du monde et rêvent une autre vie possible. Le texte a été écrit à partir d'interviews menées auprès de marins et de réfugiés.

 

Avec Fernanda Barth, Alexandre Prince, Mathieu Saccucci

Ecriture et mise en scène Camille Davin

 

16h30  Grande Salle Cie les Ménades - Mères ?

DURÉE  :1h20

Maquette

Deux femmes, deux monologues mi réalistes, mi fantastiques : pour l’une, le temps d’un accouchement, pour l’autre le temps du bilan d’une vie sans enfant. La 1ère accouche sans connaître l’instinct maternel. Quelle mère sera-t-elle ? Une Mère-Monstre, celles des contes de fées ou des faits divers ? La 2e revit trois temps forts de son existence durant lesquels elle défend son refus d’être mère. Pourquoi a-t-elle fait le choix d’être nullipare ?

 

De et avec Helen Raimbault et Coralie Pradet 

 

 

18h Petite Salle Cie de théâtre Lez'Armuses - L’Apocalypse de Jean

DURÉE  : 40'

Maquette

Né d’une expérience très personnelle ce spectacle veut tendre à l’universel. Il tente de poser la question suivante : si, comme le dit Spinoza, chaque chose s’efforce de persévérer dans son être, qu’en est-il de ceux et celles que la vie malmène au point de n’être ni vraiment vivant, ni mort encore ?

 

Une création d'Hélène Bouchaud

Collaboration artistique Sophie Plattner et Hélène Magne

Mise en scène Claire Lapeyre-Mazérat

Avec Hélène Bouchaud

 

 

18h30 Débat et Pot

 

 

 

Vendredi 30 Novembre

 

9h30  Accueil café

 

10h  Grande Salle Cie Le Troupeau dans le crâne - Le projet Medicis

Lecture // théâtre-récit

Toute la vie de Catherine de Médicis en une heure, du concentré de vie. C'est une femme qui a connu le pouvoir au milieu des hommes, avec ses espoirs, ses explosions et ses compromissions. C'est une orpheline ballottée au coeur d'enjeux qui la dépassent. Une adolescente qui a connu l'amour pur et contrarié et frôlé la mort. Une épouse qui a dû partager son mari.  Une mère qui a vu mourir ses enfants de mort violente. Une étrangère assise sur le trône...Une reine qui veut la paix et fait la guerre, qui veut la guerre et fait la paix.

 

De et avec Delphine Biard & Emilien Gobard

Mise en scène Lionel Parlier

 

 

11h  Petite Salle Crashprod - Rouge ! la véritable histoire du Chap'ron 

DURÉE : 1h10                                   à partir de 16 ans

Variation contemporaine, slam'rock et urbaine du Petit chaperon Rouge

Le Petit Chaperon Rouge explose face au public. C’était pas prévu. Fallait juste qu’elle aille porter la galette à grand-mère. Mais ça carnage à l’intérieur, elle en a trop gros sur le cœur. Alors son conte, elle va lui faire la peau… Un texte explosif écorché et crashé comme une irruption. Un conte moderne, radical et sans concession. Une claque jouissive rock’n roll et à fleur de mots.

 

écriture et interprétation Chantal Dervieux, musique Julien Rosa 

  

12h10  Temps d'échange autour d'un verre

 

14h  Accueil café

 

14h30  Petite Salle  IA - Si près des profondeurs

Maquette de 40'

"Si près des profondeurs" propose une rencontre imaginée sur une plage entre un ancien marin de la Marine Marchande, un enfant réfugié du Darfour et une déesse brésilienne de la mer. Ils se disent oubliés du monde et rêvent une autre vie possible. Le texte a été écrit à partir d'interviews menées auprès de marins et de réfugiés.

 

Avec Fernanda Barth, Alexandre Prince, Mathieu Saccucci

Ecriture et mise en scène Camille Davin

 

 

15h15  Grande Salle Cie Double Six Compagny - Lignes de fuite

DUREE : 55

Danse

Partir, puis revenir, sans avoir jamais cessé de se sentir différent. Tout au long de son parcours, celui qui migre est comme une figure toujours en mouvement plus jamais chez lui. Ce que je montre c’est la douleur de l’exil. À travers la chorégraphie une forme de bouillonnement émotionnel constitué de petites architectures existentielles naît de l’agitation et du trouble comme pour mieux se rapprocher de soi et de l’autre.

 

Chorégraphe Gladys Sanchez

Danseuses Audrey Marquis-Evalaum, Gladys Sanchez

Vidéo Mohamed Mazouz

 

 

16h30  Petite Salle Cie Le Théâtre de Buée - Les actrices chez Marcel Proust

DURÉE : 1h15

Un projet de et avec Séverine Batier, Serge Cartellier et Bilal Dufrou.

Plus que tous les arts, le Théâtre est cruel. Car il se doit d'être de son temps. Et les temps, on le sait ne sont pas dignes de confiance. Les modes passent et se ressemblent toutes. Marcel Proust révèle l'art où il est, en dépit de la société, dans ses portraits d'actrices débutantes ou proches de la mort.

  

 

18h Grande Salle Cie des sables d'or – Lettre d’une inconnue

Durée : 1h

UNE VISION CONTEMPORAINE DE L’ŒUVRE DE STEFAN ZWEIG. PORTRAIT D’ UNE FEMME AU CŒUR DE SON ABSOLU, SANS CONCESSION.

A l’heure de la mort de son enfant et prête à disparaître, une femme, anonyme, écrit une lettre à un homme, un célèbre écrivain. Dans le feu agité de ses mots qui s’avivent avant de s’éteindre, s’avoue un amour brûlant et inconditionnel. Plus qu’une déclaration, une prière en cri,  déchirante, d’une profonde humanité, aveu d’une passion absolue et ravageuse, sans concession, acte absolu si pur qu’il touche au sublime que l’écrivain lui-même ne saurait atteindre…

 

Adaptatrice et Interprète Sandrine Delsaux

Metteuse en scène Sophie Thébault 

 

19h05 Débat et Pot